Actualité Actualités

GAZELEC Paris – Gaz – 16 octobre 2018

         

Changement climatique & PPE 

Le changement climatique est bien présent, il est donc utile d’ouvrir le congrès sur ce sujet majeur. Pour information chaque année la température moyenne augmente de 0.5 °C. A noter que la France est responsable de 1.5% des GES (gaz à effet de serre) sur le plan mondial. L’objectif reste donc le 0 émission en France et dans le Monde.

Les Programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE) sont un sujet récurrent à GazElec, les gaz verts, l’hydrogène y sont abordés : l’augmentation des consommations de Gaz en France seront fonction de leur utilisation. Il faut savoir que l’Europe est le leader du Bio méthane, que la Californie est à la pointe sur son utilisation dans les transports, le Canada s’y met doucement. Enfin la Chine est également en place sur l’utilisation de cette technologie (afin de gérer ses déchets et contrecarrer sa pénurie de Gaz naturel qui est chronique). L’Allemagne fait figure de mauvais élève avec une utilisation du charbon à hauteur de 40% de ses consommations.

GAZ – PEG & Stockage

Le Gaz en France est abondant, l’idée reçue sur les risques des saturations est erronée : il n’y aura pas d’effet de stress sur la production dans le futur proche. De plus la fin des PEG Nord & Sud et l’apparition du marché unique va pouvoir fluidifier les échanges entre ces deux zones : les opérateurs et la DGEC sont d’accords pour dire que cette opération va être bénéfique.

Le sujet de la réforme du stockage nous permet d’avoir une nouvelle approche : les stockages sont aujourd’hui remplis, et les prix de réserve sur le stockage sont de 0€, ce qui explique son bon fonctionnement.

Les coûts de stockage sont un sujet controversé. En effet ces derniers peuvent atteindre 5/6 € pour certains sites. Cette année ces mêmes coûts de stockage ont pris 3/4 €. La question en suspens : les Français ont-ils payé 2 fois le stockage en 2018 (alors que les industriels sont moins impactés) ?

Remarque : La France impose le stockage alors que les reste des pays d’Europe font ce qu’ils veulent, cependant le marché de la molécule est européen ! La réforme du stockage permet toutefois de maintenir une bonne concurrence entre les opérateurs puisque l’ensemble des coûts est le même pour tous.

 

 

Publié le 7 novembre 2018

Rédaction : Alban POLAK