Actualité Actualités

Macroéconomie des marchés des énergies (juin 2018)

La hausse des marchés des énergies s’expliquent par l’envolé du prix du CO2 et et le contexte géopolitique mondial.

 

Taxe carbone

Depuis début janvier 2018, le prix des émissions de CO2 s’est envolé passant de 8€/ton à 14€/ton au plus haut. Cette hausse est principalement due à de la spéculation et des news haussières :

  • Le Royaume Uni reste dans le système des émissions malgré le Brexit
  • Le président Macron relance l’idée d’un prix plancher.

 

Pétrole, charbon et gaz

La hausse des émissions combinées à un rebond du marché du charbon a entrainé une demande supplémentaire de gaz pour la production d’électricité.
Le regain de tension au moyen orient et le possible accord de production entre l’Arabie Saoudite et la Russie ont déclenché une remontée du prix du baril de pétrole. Depuis début 2018, les marchés du pétrole, du charbon, du gaz ainsi que de l’électricité sont donc haussiers.

Afin d’augmenter la production de pétrole et répondre à la demande mondiale, les pays de l’OPEP seraient en train de trouver un accord. Les marchés seraient alors susceptibles de redescendre dans l’été.

 

 

Publié le 28 juin 2018

Rédaction : Marion Chatard